Diététique & Nutrition

Inflammation chronique et Alimentation

Comprendre les effets d’une alimentation à fort impact insulinique sur notre organisme

Vous pensez que votre dos, votre peau ou une autre partie de votre anatomie s’enflamme sans que votre alimentation ne soit concernée ? C’est une grosse erreur : dans votre corps, l’inflammation chronique est réglée d’une part par votre taux d’Oméga 3, par votre production d’insuline, mais aussi par votre microbiote.

Les bonnes bactéries au secours de notre système immunitaire

Notre flore intestinale est maintenant considérée comme un organe à part entière. Cette microfaune que nous hébergeons doit comporter suffisamment de bonnes bactéries (des « probiotiques »), et point trop de pathogènes (candida albicans, colibacilles, virus, parasites..) pour que notre système immunitaire reste en paix et ainsi évite l’inflammation chronique.

inflammation chronique


l’insuline est l’hormone la plus inflammatoire du corps humain et favorise l’installation de l’inflammation chronique


Comment faire pour éviter l’inflammation chronique ?

Pour ce faire, outre de préparer un nid douillet dans notre corps, pour favoriser le développement des bonnes bactéries, c’est-à-dire consommer des « prébiotiques » sous forme de fruits et légumes, nos repas doivent générer la production la plus basse possible d’insuline. En effet, celle-ci est l’hormone la plus inflammatoire du corps humain et favorise l’installation de « l’inflammation chronique de bas grade » qui fait le terrain de toutes les maladies inflammatoires chroniques, du vieillissement, des pathologies cardio-vasculaires, du diabète, des problèmes neurodégénératifs, etc. Et aussi du surpoids et de l’obésité, car, une réponse insulinique élevée à la fin de chaque repas, entraîne le stockage des graisses et inactive la lipolyse…

Cette réponse insulinique postprandiale dépend :

  • De l’index glycémique des aliments (capacité à élever la glycémie)
  • De l’index insulinique des aliments (production d’insuline générée)
  • Du mode de cuisson

Pour prévenir d’une inflammation chronique, quels aliments sont à proscrire ?

Une liste à rallonge…

Tous les aliments raffinés ont un index glycémique élevé, le pire étant pain et sucre blanc : à remplacer en priorité par du pain pur levain d’une farine bio semi-complète (le pain complet non bio est indigeste compte tenu de la levure rajoutée, qui empêche la bonne digestion des fibres et entraîne la formation d’acide phytique dans les intestins, lui-même responsable du blocage de l’assimilation du fer et du zinc, essentiels à notre bon fonctionnement) et par du sucre de fleurs de coco dans votre cuisine, excellent sucre en poudre, riche en fibres et antioxydants, ce pourquoi il est plus intéressant que le sirop d’agave qui s’industrialise, et bien meilleur en goût que la stévia.


Tous les aliments raffinés ont un index glycémique élevé, le pire étant pain et sucre blancs


Index glycémique et insulinique sont généralement corrélés, sauf pour les yaourts, dont on vient de découvrir qu’ils ont un index insulinique élevé, alors que leur index glycémique est faible. Des chercheurs danois et suédois ont en effet trouvé des protéines inconnues dans les produits laitiers, qui provoquent une sécrétion d’insuline chez l’homme. D’où la corrélation observée et jusque-là incompréhensible, entre surpoids et consommation de produits laitiers.

Et pour couronner le tout, preuve a été faite par les Américains que les modes de cuisson à haute température : barbecue, friture, vapeur haute température…augmentent la production d’insuline postprandiale.

Que manger alors ?

Des produits non transformés, des fruits et  légumes frais ou surgelés, cuits à la vapeur douce (moins de 100°C), pendant moins de 20 minutes (exit les potages cuits et recuits), ou à l’étouffée : un régime de type méditerranéen en somme, sans son petit pain blanc et son laitage industriel, avec un mode de cuisson sain, des aliments riches en oméga 3 : petits poissons sauvages, huile de lin, graines de chia, noix du jardin ou/et du Brésil.., avec un fromage au lait cru, bien affiné, s’il est bien digéré, et/ou un dessert de type fruits cuits, ou chocolat noir, gâteau maison avec farine T80, lait et/ou crème de coco ou avoine, sucre de coco…

Régalez-vous !

 

Docteur Morgan
Docteur en médecine
Médecin généraliste installé depuis 16 ans dans la région nantaise, le Dr MORGAN a toujours recherché une approche globale de la santé. Arrivée en 2015 au Miramar La Cigale, elle y réalise les entretiens d'arrivée en Thalasso et y pratique sa spécialité : la médecine nutritionnelle. Le Dr MORGAN complète son approche nutritionnelle par l’Ortho-Energy-Method, approche globale innovante de la santé créée par le Dr Christian Roche, visant à libérer les interfaces vitales du corps des émotions perturbatrices.

À lire aussi

Diététique & Nutrition

Vertus et bienfaits du Chou Chinois

Le chou chinois revient en force ! En Chine, ce chou est considéré comme le légume dominant. Découvrez ses multiples bienfaits sur notre blog.

Diététique & Nutrition

Bienfaits des huitres et intérêts nutritionnels

En cette veille de réveillon, focus sur les huitres Les fêtes de fin d’année arrivent, et avec elles, le plaisir de déguster un aliment incontournable des tables de réveillon, mais aussi un trésor nutritif : l’huître. Notre experte diététicienne, Corinne Ducaud, vous précise les bienfaits des huitres. Intérêt nutritionnel des huitres L’huître est un mollusque bivalve […]

Santé

Quelques astuces pour soigner naturellement un rhume

Avec l’humidité, le froid ou le vent, le rhume est de retour ! Découvrez les conseils du Docteur Haupert pour soigner naturellement un rhume !

MmeM





Votre recherche

Résultats de votre recherche

    Nous vous suggérons

      Voir toute la recherche